....TOUR DU MONDE 2008 / 2010 A la rencontre d'une page de notre histoire....

des nouvelles

Auteur  
# 26/09/2008 à 20:44 la tribu
Emilie : « Bonjour maîtresse et les copains.
Je suis heureuse, est-ce que vous allez bien ?
Nous avons déjà visité le Portugal, moi, j’aimais bien. Je voudrais bien revenir à l’école pour travailler avec vous.
Notre classe se passe très bien. Nous faisons des cartes des pays. Toute la famille va très bien.
Bisous, à bientôt. »

Léïa : « Bonjour ! Nous sommes au Maroc, nous avons traversé avec le bateau jusqu’au Maroc. Maman nous fait la classe, c’est très bien, des fois un peu long et des fois moyen long. Et nous allons souvent à la plage pour se baigner.
Je vais bien et je vous fais des gros bisous !

Océane : » Coucou à tout le monde. Tout se passe bien et nous sommes très contents. Avec maman, l’école ce n’est pas long et nous nous amusons bien. Nous faisons même l’école dans le sable. Nous sommes souvent à la mer. Nous roulons beaucoup. Nous sommes allés au Portugal. Il y a des maisons carrelées, de très belles plages. On paye en euros, on parle portugais et il y a une heure de moins que chez nous. Les plaques d’immatriculations ont deux chiffres, deux chiffres, deux lettres ou deux lettres, deux chiffres, deux chiffres séparés par des tirets.
Et maintenant nous sommes au Maroc.
Au revoir,
Océane »

Florence : « Merci les maîtresses pour ce que les filles ont emporté, c’est vraiment très gentil et elles en sont très heureuses »
# 27/09/2008 à 19:25 pardo
si tout ce passe bien c'est parfait bonne route et gros biiiisoussss
# 11/10/2008 à 14:59 Océane, Emilie et Léïa
Léïa: "Bonjour tout le monde et surtout Baptiste, Coline, Delphine, Camille et Melissa.
C'est bien le tour du monde, j'ai trois fichiers pour faire l'école, c'est facile. J'ai été mangé dans la montagne.
Emilie:" Le voyage, c'est très bien. Je vis des tas de choses. Nous sommes à Imssouane jusqu'à mon anniversaire, c'est pas trsè loin d'Agadir. On peut aller acheter de la nourriture tout près, à pied. Nous mangeons presque tout les jours du taboulé et des légumes."
Océane: " Nous sommes à Imssouane, il y a la mer. Nous sommes venus à Agadir mettre de l'eau, parce que nous n'en avons plus, laver du linge, prendre des sous et faire des grosses courses.
A côté de la mer, il y a le port de pêche. Le matin, les pêcheurs partent en mer. Quand ils rentrent, quatres hommes sortent les bateaux de l'eau après avoir entièrement vidé le bateau ( y compris le moteur). Un petit garçon lave le bateau, les pêcheurs vont vendre le poisson. Un homme repeint les coques pendant que d'autres réparent les filets et les plient.
Nous avons été dans une école marocaine dans la montagne. C'est dans la rubrique ECOLES DU MONDE, mais pas encore.
Il pleut aujourd'hui, au Maroc, ce n'est pas souvent.
Bisous, à bientôt

[b]F[/b]lorence: Les enfants avaient posté des nouvelles la semaine dernières, elles ne sont pas passées. J'essaie de les retrouver et vous les fait parvenir au plus vite.
# 13/10/2008 à 16:12 Océane, Emilie et Léïa

Léïa : -« Bonjour tout le monde, Nous sommes au Maroc. Nous dormons souvent à la mer. Nous avons encore fait du dromadaire, Chogan a eu peur quand il s’est relevé. Nous faisons, parfois, la classe sur le sable. »

Émilie : - « Bonjour les copains et maîtresse, Salamalekoum en marocain.
Je suis contente. Nous avons fait du dromadaire. Je sais lire et le soir je raconte des histoires entières à papa et maman et à mes sœurs et à mon frère. J’apprends à surfer avec mon papa, la mer est bonne ( à peu près 18°c dit maman).
Gros bisous du Maroc. »

Océane : -« Coucou les copains et maîtresse. Nous allons souvent à la mer et je sais presque surfer, l’eau est bonne. Nous avons rencontré une personne qui s’appelle Zaïna,, elle nous a invité à partager un couscous dans sa famille. C’était dans la montagne, nous ne pouvions pas y aller en camion, il a fallu marcher longtemps. C’était une grande maison qui n’avait pas de toit et les salles étaient bâties dans les murs blancs. À l’intérieur des salles, c’était petit, il n’y avait que des tapis et des coussins. Nous avons été très bien accueilli.
Nous sommes retournés à Sidi Kaouki. Nous y avons refait du dromadaire et Chogan a eu très peur.
Ici, il n’y a pas beaucoup d’eau, les « oueds » sont à sec. Il y a beaucoup de sac plastique noir dans les arbres et partout dehors, nous les appelons les oiseaux noirs du Maroc. Il n’y a pas de sanitaires, c’est rare. Quand il y en a, c’est payant et sale. Il n’y a pas de chasse mais des seaux. Il faut prendre un peu d’eau et jeter dans le trou.
Je connais quelques mots en marocain : Salamalekoum : bonjour ; Ouara : c’est bon ; Choukrane : merci ; beslama : au revoir ; labèsse : ça va bien ! Mais, les marocains n’ont pas le même alphabet que nous et ils écrivent de droite à gauche.
C’est difficile pour l’instant de rencontrer d’autres enfants à l’école. Ils n’y vont pas toute la journée, parce qu’il n’y a pas assez d’écoles et pas assez de place, alors c’est des roulements.
Je vous en direz plus plus tard, à bientôt, bisous
Océane

# 29/12/2008 à 18:23 Océane, Emilie et Léïa
Emilie :
« Bonjour les copains et maîtresse,
Le cargo c’était très chouette. C’est un très gros bateau, il transporte des hommes, des voitures, des containers, des moissonneuses batteuses. A chaque escale, les hommes descendaient des voitures et des containers et en remettaient d’autres.
C’était bien, je me suis fait une copine, c’était un adulte, dommage, elle parlait maltais. Avec elle, je jouais à l’ordinateur et à d’autres jeux.
Nous pouvions jouer dans la cabine de pilotage et dans celle du commandant.
Nous nous sommes arrêtés en Afrique, au Sénégal, à Dakar. En Guinée, à Conakry. En Sierra Léones, à Freetown. Là-bas, il y a eu la guerre, il n’y a pas très longtemps. C’était pauvre, il n’y avait pas de grosses maisons.
Après avoir traversé l’océan atlantique, nous avons été au Brésil, à Rio de Janeiro. Nous sommes montés tout en haut d’une colline pour voir le Corcovado. C’est une grande statue de jésus et beaucoup de gens faisaient des prières.
Puis, nous nous sommes aussi arrêtés à Sentos. Et Montévidéo en Uruguay. Puis à Zaraté et enfin Buenos Aires en Argentine.

Je me suis fait un copain au camping qui s’appelait Nicolas. C’était bien. Ensuite, papa, Océane, Léïa et Kaéna sont arrivés en avion. Ça faisait drôle de les retrouver, Kaéna a grandi.
Maintenant, nous sommes tous ensemble, papa travaille et nous, on joue au bord de la rivière, on apprend à faire du kayak, Océane en fait mieux que moi. Je suis très heureuse.
Je pense beaucoup à vous, j’ai fait mes évaluations, je me suis trompée à choisir qui était le plus grand !
Je vous souhaite une bonne année et que tout le monde réussisse à l’école.
Gros bisous, à bientôt.


Léïa :
« Bonjour,
Avant de prendre l’avion, tonton Mike et Tatie Virginie nous ont acheté un jeu de petshop.
Nous sommes allés dans un gros avion et dans ce gros avion, il y avait de la nourriture, mais ce n’était pas bon. Nous y avons dessiné et beaucoup dormi. Quand nous sommes arrivés, nous avons vu des nuages et nous avons repris les bagages sur des tapis roulants.
Quand nous sommes arrivés en Argentine, nous avons retrouvé Émilie, maman et Chogan. Nous sommes allés chez une copine qui s’appelait Carolina. C’était très bien, il y avait la piscine parce qu’ici il fait très chaud, il faut mettre beaucoup de crème.
Après nous sommes allés à la rivière ou papa travaille, Nous apprenons à faire du bateau, à pêcher et à allumer le barbecue.
Pour Noël, nous sommes allés au camping, il y avait une piscine et nous pouvions faire du bateau. Et, le père Noël est même passé pour nous apporter des cadeaux au sapin qu’on avait fabriqué.
Bonne Année à tous, travaillez bien et soyez heureux. »


Océane :
« bonjour, nous sommes en Argentine. L’avion s’était très bien, sauf, le repas.
Ici, il fait très chaud, c’est le début de l’été. Les saisons sont inversées car nous sommes dans l’hémisphère sud, au sud de l’Equateur.
La monnaie est le pesos.
Je m’amuse bien, vous me manquez !
Ici, les parcs de jeux ne sont pas payant,, même le parc animalier. On peut faire des barbecues n’importe où. Je fais beaucoup de kayak pendant que papa travaille et je progresse. Nous dormons où on veut, dans la nature. Il y a de gros arbres avec de très grosses racines, ce sont des ombù (l’arbre national). Il y a beaucoup d’oiseaux de toutes les couleurs.
A noël, le père Noël est passé, cela nous a rendu très heureux.
Nous avons appris à pêcher. Quand on a pêché pour l’anniversaire de Chogan, c’est Kaéna qui a pêché le plus gros maquereau.
Dans la rue, les containers à poubelle sont en ferraille et en hauteur pour ne pas que les chiens déchiquètent les poubelles.
Bonne année à tous et je vous souhaite d’être heureux.
Gros bisous ! »

# 29/12/2008 à 18:23 Océane, Emilie et Léïa
Emilie :
« Bonjour les copains et maîtresse,
Le cargo c’était très chouette. C’est un très gros bateau, il transporte des hommes, des voitures, des containers, des moissonneuses batteuses. A chaque escale, les hommes descendaient des voitures et des containers et en remettaient d’autres.
C’était bien, je me suis fait une copine, c’était un adulte, dommage, elle parlait maltais. Avec elle, je jouais à l’ordinateur et à d’autres jeux.
Nous pouvions jouer dans la cabine de pilotage et dans celle du commandant.
Nous nous sommes arrêtés en Afrique, au Sénégal, à Dakar. En Guinée, à Conakry. En Sierra Léones, à Freetown. Là-bas, il y a eu la guerre, il n’y a pas très longtemps. C’était pauvre, il n’y avait pas de grosses maisons.
Après avoir traversé l’océan atlantique, nous avons été au Brésil, à Rio de Janeiro. Nous sommes montés tout en haut d’une colline pour voir le Corcovado. C’est une grande statue de jésus et beaucoup de gens faisaient des prières.
Puis, nous nous sommes aussi arrêtés à Sentos. Et Montévidéo en Uruguay. Puis à Zaraté et enfin Buenos Aires en Argentine.

Je me suis fait un copain au camping qui s’appelait Nicolas. C’était bien. Ensuite, papa, Océane, Léïa et Kaéna sont arrivés en avion. Ça faisait drôle de les retrouver, Kaéna a grandi.
Maintenant, nous sommes tous ensemble, papa travaille et nous, on joue au bord de la rivière, on apprend à faire du kayak, Océane en fait mieux que moi. Je suis très heureuse.
Je pense beaucoup à vous, j’ai fait mes évaluations, je me suis trompée à choisir qui était le plus grand !
Je vous souhaite une bonne année et que tout le monde réussisse à l’école.
Gros bisous, à bientôt.


Léïa :
« Bonjour,
Avant de prendre l’avion, tonton Mike et Tatie Virginie nous ont acheté un jeu de petshop.
Nous sommes allés dans un gros avion et dans ce gros avion, il y avait de la nourriture, mais ce n’était pas bon. Nous y avons dessiné et beaucoup dormi. Quand nous sommes arrivés, nous avons vu des nuages et nous avons repris les bagages sur des tapis roulants.
Quand nous sommes arrivés en Argentine, nous avons retrouvé Émilie, maman et Chogan. Nous sommes allés chez une copine qui s’appelait Carolina. C’était très bien, il y avait la piscine parce qu’ici il fait très chaud, il faut mettre beaucoup de crème.
Après nous sommes allés à la rivière ou papa travaille, Nous apprenons à faire du bateau, à pêcher et à allumer le barbecue.
Pour Noël, nous sommes allés au camping, il y avait une piscine et nous pouvions faire du bateau. Et, le père Noël est même passé pour nous apporter des cadeaux au sapin qu’on avait fabriqué.
Bonne Année à tous, travaillez bien et soyez heureux. »


Océane :
« bonjour, nous sommes en Argentine. L’avion s’était très bien, sauf, le repas.
Ici, il fait très chaud, c’est le début de l’été. Les saisons sont inversées car nous sommes dans l’hémisphère sud, au sud de l’Equateur.
La monnaie est le pesos.
Je m’amuse bien, vous me manquez !
Ici, les parcs de jeux ne sont pas payant,, même le parc animalier. On peut faire des barbecues n’importe où. Je fais beaucoup de kayak pendant que papa travaille et je progresse. Nous dormons où on veut, dans la nature. Il y a de gros arbres avec de très grosses racines, ce sont des ombù (l’arbre national). Il y a beaucoup d’oiseaux de toutes les couleurs.
A noël, le père Noël est passé, cela nous a rendu très heureux.
Nous avons appris à pêcher. Quand on a pêché pour l’anniversaire de Chogan, c’est Kaéna qui a pêché le plus gros maquereau.
Dans la rue, les containers à poubelle sont en ferraille et en hauteur pour ne pas que les chiens déchiquètent les poubelles.
Bonne année à tous et je vous souhaite d’être heureux.
Gros bisous ! »

# 29/12/2008 à 18:23 Océane, Emilie et Léïa
Emilie :
« Bonjour les copains et maîtresse,
Le cargo c’était très chouette. C’est un très gros bateau, il transporte des hommes, des voitures, des containers, des moissonneuses batteuses. A chaque escale, les hommes descendaient des voitures et des containers et en remettaient d’autres.
C’était bien, je me suis fait une copine, c’était un adulte, dommage, elle parlait maltais. Avec elle, je jouais à l’ordinateur et à d’autres jeux.
Nous pouvions jouer dans la cabine de pilotage et dans celle du commandant.
Nous nous sommes arrêtés en Afrique, au Sénégal, à Dakar. En Guinée, à Conakry. En Sierra Léones, à Freetown. Là-bas, il y a eu la guerre, il n’y a pas très longtemps. C’était pauvre, il n’y avait pas de grosses maisons.
Après avoir traversé l’océan atlantique, nous avons été au Brésil, à Rio de Janeiro. Nous sommes montés tout en haut d’une colline pour voir le Corcovado. C’est une grande statue de jésus et beaucoup de gens faisaient des prières.
Puis, nous nous sommes aussi arrêtés à Sentos. Et Montévidéo en Uruguay. Puis à Zaraté et enfin Buenos Aires en Argentine.

Je me suis fait un copain au camping qui s’appelait Nicolas. C’était bien. Ensuite, papa, Océane, Léïa et Kaéna sont arrivés en avion. Ça faisait drôle de les retrouver, Kaéna a grandi.
Maintenant, nous sommes tous ensemble, papa travaille et nous, on joue au bord de la rivière, on apprend à faire du kayak, Océane en fait mieux que moi. Je suis très heureuse.
Je pense beaucoup à vous, j’ai fait mes évaluations, je me suis trompée à choisir qui était le plus grand !
Je vous souhaite une bonne année et que tout le monde réussisse à l’école.
Gros bisous, à bientôt.


Léïa :
« Bonjour,
Avant de prendre l’avion, tonton Mike et Tatie Virginie nous ont acheté un jeu de petshop.
Nous sommes allés dans un gros avion et dans ce gros avion, il y avait de la nourriture, mais ce n’était pas bon. Nous y avons dessiné et beaucoup dormi. Quand nous sommes arrivés, nous avons vu des nuages et nous avons repris les bagages sur des tapis roulants.
Quand nous sommes arrivés en Argentine, nous avons retrouvé Émilie, maman et Chogan. Nous sommes allés chez une copine qui s’appelait Carolina. C’était très bien, il y avait la piscine parce qu’ici il fait très chaud, il faut mettre beaucoup de crème.
Après nous sommes allés à la rivière ou papa travaille, Nous apprenons à faire du bateau, à pêcher et à allumer le barbecue.
Pour Noël, nous sommes allés au camping, il y avait une piscine et nous pouvions faire du bateau. Et, le père Noël est même passé pour nous apporter des cadeaux au sapin qu’on avait fabriqué.
Bonne Année à tous, travaillez bien et soyez heureux. »


Océane :
« bonjour, nous sommes en Argentine. L’avion s’était très bien, sauf, le repas.
Ici, il fait très chaud, c’est le début de l’été. Les saisons sont inversées car nous sommes dans l’hémisphère sud, au sud de l’Equateur.
La monnaie est le pesos.
Je m’amuse bien, vous me manquez !
Ici, les parcs de jeux ne sont pas payant,, même le parc animalier. On peut faire des barbecues n’importe où. Je fais beaucoup de kayak pendant que papa travaille et je progresse. Nous dormons où on veut, dans la nature. Il y a de gros arbres avec de très grosses racines, ce sont des ombù (l’arbre national). Il y a beaucoup d’oiseaux de toutes les couleurs.
A noël, le père Noël est passé, cela nous a rendu très heureux.
Nous avons appris à pêcher. Quand on a pêché pour l’anniversaire de Chogan, c’est Kaéna qui a pêché le plus gros maquereau.
Dans la rue, les containers à poubelle sont en ferraille et en hauteur pour ne pas que les chiens déchiquètent les poubelles.
Bonne année à tous et je vous souhaite d’être heureux.
Gros bisous ! »

# 09/01/2009 à 14:37 La classe de MS / GS
Bonjour Léïa,
il y a une nouvelle élève dans notre classe : elle s'appelle Dalya.
Pour Noël, nous avons eu un berceau, des voitures de course, deux tracteurs, de la pâte à modeler, des cubes, un puzzle de château, un jeu de mots croisés, un jeu "l'atelier des syllabes". on a appris de nouvelles chansons (Mon beau sapin, Vent frais) et de nouvelles poésies (le bonhomme de neige). Il a neigé pendant deux jours : on a fait des bonshommes de neige et on a fait une bataille de boules de neige.
Nous te souhaitons une bonne année et une bonne santé.
On pense très fort à toi et un te fait de gros bisous.
Les enfants de le classe de MS / GS.
# 02/04/2009 à 16:03 Classe 2
Navailles-Angos, le 2 avril 2009

Bonjour Leïa,

Tu vas bien ? Est-ce que tu t’amuses bien ?

En classe on a écouté le Carnaval des Animaux de Monsieur Camille Saint-Saëns.

Maîtresse nous a lu l’histoire « Le Carnaval de la Savane », à la fin du livre on a vu le défilé de Carnaval. Est-ce que toi tu t’es déguisée ?

Les grands ont pris le bus pour aller à la piscine, nous on est resté avec Maître. On a fabriqué un cahier des nombres. On a fait des plantations. On voulait savoir si les lentilles et les pipas étaient des graines. Les lentilles ont poussé. On a aussi planté des graines de haricot dans un pot, on a recouvert la graine avec le terreau et on a arrosé. La graine a poussé, elle s’est installée en haut de tige et elle s’est ouverte. Les feuilles sont sorties, elles sont en forme de cœur. Pour préparer le marché de printemps, on a planté des fleurs : des capucines, des œillets de poètes et des légumes (des radis).

Au revoir, on te fait de gros bisous, à bientôt.

Les moyens-section.
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

l'âme en paix, l'esprit libre, le coeur joyeux sur les routes du monde....en avant pour l'école de la vie...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×