....TOUR DU MONDE 2008 / 2010 A la rencontre d'une page de notre histoire....

Janvier 2010

Ao Brasil

 

Mercredi 13 janvier 2010

Passage de frontière au Chuy en uruguayen, au Chui en brésilien.

 

Le Brésil qui nous accueille, c'est :

- le portugais, très similaire à l'espagnol mais avec un accent allemand et en haut débit, incompréhensible.

- un euros qui vaut deux reals et vingt centimes.

- des marais, fleuris de milliers d'oiseaux de toutes espèces, de toutes tailles, de vaches et de carpinchos - symbole de tranquillité- s'étendant sur des centaines de kilomètres.

- une température des plus agréables, du 27°c soufflé

- un péage tous les cent kilomètres ( et souvent moins - la journée ce termine avec 25 euros pour les poches de l'état-).

les marais, avec vaches carpinchos et échassiers de toutes sortes

Dans la première ville, nous achetons un extincteur... dans une boutique de pneumatique et ce sera celui de la camionnette du propriétaire... 

Au moins, on ne se fera pas ennuyer par ça

.la gomeria  Où l'on trouve des extincteur, évidemment!

 

"Surtout ne dormez pas n'importe où"

La plage de Cassino? C'est pas n'importe où?

Nous y ferons une nuit parfaite, fraîche et sans un bruit. Le site n'a rien d'exceptionnel, si ce n'est que le parking c'est la plage et que les eaux marrons ne nous font vraiment pas envie. 

les avocats 

 

Jeudi 14 janvier

 

Hier soir la lumière s'est coupée avant que nous appuyons sur l'interrupteur.

Ce matin nous faisons le point, c'est au niveau du circuit, c'est dessoudé. plus d'électricité jusqu'à ce que nous trouvions un poste à souder ( ici, c'est 110v, le nôtre ne fonctionnera pas). Ok!

Je me souviens qu'au début ce genre de situation nous faisait paniquer! On s'habitue à tout. D'autant qu'avec une pince à linge, nous arrivons à rétablir le contact, reste argentin...

 

Bien, il nous reste 1400 km jusqu'à Sao Paulo. Arrivés avant le week-end quand la limitation de vitesse est de 80 km/h et qu'il est formellement et officiellement déconseillé de rouler la nuit - et même de s'arrêter aux feux rouges-... Le pari se révèle difficile à relever.

Nous arriverons pour la nuit dans une petite bourgade près de Torres, reste 1100 kilomètres et nous dormons dans la rue en front de mer.

Pour la soirée, Didier s'occupe à installer une moustiquaire de porte plus efficace que celle que nous avions déjà. Pour l'instant nous n'en avons rencontré aucun, mais nous savons ce qui nous attend plus au nord et préférons que les tests soient alors, déjà effectués et concluant.

  moustiquaire

 brasil 

Vendredi 15 janvier 

Rémy L. habite huit mois de l'année à Florianopolis avec son amie Anha, nous lui envoyons un mail, nous y serons dans quatre cent kilomètres... Il nous attend.

Florianopolis c'est une île raccordée au continent par un unique pont - bientôt deux- qui, sur ses 436 kilomètres carrés accueille un habitant par mètre carré. Un vendredi soir d'été, ... c'est un enfer. Mais, Rémy nous récupère sain et sauf et nous ramène chez lui, un petit paradis.

   chez Rémy  l'école

 

 

l'âme en paix, l'esprit libre, le coeur joyeux sur les routes du monde....en avant pour l'école de la vie...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site