....TOUR DU MONDE 2008 / 2010 A la rencontre d'une page de notre histoire....

A.J.L.J6

Jeudi 27 novembre

 

La nuit se passe beaucoup mieux. On sent que Mlle Kaéna commence à avoir quelques repères dans cette maison. Cette fois elle ne dormira qu’avec papa, comme sa position favorite c’est allongée le long du traversin, il ne reste pas beaucoup de place sur la largeur du lit. Léïa préfèrera dormir avec mamie.

Petite difficulté supplémentaire aujourd’hui, mamiepoey ne bénéficiera pas de l’aide de tatie Myriam, qui travaille. Mais Kaéna s’est complètement adaptée et fait son petit « touintouin ».

En rentrant avec tonton Yey, nous croisons mamireille qui me dit qu’elle nous a préparé une soupe, et qu’elle peut me garder les gamins demain. Soit, nous soupons tout de même à Poey et rentrons. Là, personne. La question est « est ce que mamireille a percuté que je me lève tôt pour aider tonton ? ».

22h passée, toujours personne. Bon, on va aviser. Je cherche un réveil. Il n’y en a pas. Une montre, j’en trouve une qui fonctionne au fond d’un tiroir, bien calée par le bracelet sur une photo accrochée au mur, j’aurais déjà une indication de l’heure, mon réveil interne n’a qu’à faire le reste. Ensuite si mamie est rentrée, je pourrais y aller sinon je me recoucherais. Je fais un petit mot pour mamie. On se couche.

Juste le temps d’ouvrir mon livre que mamie fait une entrée discrète. Comme j’ai fermé la porte, elle entre par derrière, ouvrant la porte son vélo s’écroule, en plus elle a le chien qui s’est détaché sous le bras. Venant de se faire ôter les choses de la vie, il est orné d’une collerette qui se cogne partout. Je me lève et emprunte le seul réveil de la maison, le mobile de mamie.

 

Vendredi 28 novembre

 

Re debout de bonne heure, pour moi.

Les filles feront l’école avec mamie et profiteront de leur journée.

 

Samedi 29 novembre

 

Ce matin, papa doit aller chercher la poignée du coffre de l’espace chez Renault. On se lève et se prépare. Kaéna viendra avec papa les autres resteront avec mamie. Avant de partir, tonton Mike passe. Il me dit que Fifi et Brubru vont passer ce matin. Oh, dommage on ne sera pas là, j’aurais été content de les voir. Mais pas le choix Renault n’est ouvert que ce matin.

Alors c’est parti, on passe chez Renault, ensuite chez Seb Abys, pour régler mes dettes, un arrêt supermarché pour faire quelques courses et on rentre. Les autres sont à table, on se joint à eux.

L’après midi, papa et tonton Mike vont faire les mesures pour l’assainissement. On pourra rattraper le coup, mais ce sera pour le retour, là il y a trop de travail. Ensuite, papa va restaurer la clôture des animaux, du moins en partie, car  arrivé au ¾ de ses efforts, c’est la faux qui cèdera la première en se brisant. Elle n’a qu’un an, sacré matos.

On envoie un petit message à maman, Léïa s’est levé ce matin en disant qu’il fallat qu’elle écrive à maman, alors ce fut chose faite.

La soirée se passera chez tonton Mike et tatie Virginie, en compagnie de tonton Yey, tatie Julie, Zia, tonton Fafa, tatie Kelly et Séréza.

 

Dimanche 30 novembre

 

Aujourd’hui s’il fait un temps correct, nous irons nous promener à Sauveterre de Béarn, au semi marathon de canoë-kayak, voir tonton Mique, tatie Hélène, Marine, tonton Bébert, toton Christian et les autres….

Mais le temps n’était pas d’accord, il régnait un climat de tempête avec du vent de la pluie et un froid de canard.

Océane et Léïa iront avec mamie chez les cousines d’Ogeu, Kaéna un peu malade et papa resteront au coin du feu.

 

Lundi 1 décembre

 

Le mauvais temps persiste. La journée se passera donc à l’intérieur avec un petit feu de bois et un ordinateur constamment allumé, comme tous les jours d’ailleurs, à l’affut d’un message venant du Republica del Brasil. Nous n’avons pas eu de nouvelles depuis dimanche 23.

Quelques babioles occupent quand même la journée.

Et surprise, un message de maman qui nous dit qu’elle arrive sur Rio cet après midi et qu’elle va essayer de trouver une connexion internet pour qu’on puisse se voir sur MSN. Ce serait vers 23h pour nous.

Alors nous sommes resté pendu à l’ordi presque toute la journée au cas où. Dans l’après midi, les filles faisaient la classe avec mamie, papa était à l’ordinateur et sur facebook trouva des photos de maman, Mimi et Chogan. Papa interrompt la classe, tout le monde se précipite pour regarder les photos. Quelle surprise pour Kaéna qui tend les bras vers l’écran en voyant sa maman, puis se tourne et les tend vers mamie. A ce moment, Fafa, Kelly et Séréza viennent nous faire une petite visite.

On reviendra plus tard.

Léïa voulant dormir avec mamie, elles se coucheront aussi avec Kaéna

Papa restera jusqu’à minuit pour attendre une éventuelle connexion de Flo. Mais au lieu de cela en allant chercher une adresse pour mamireille sur MSN, papa tombe sur tatie Myriam qui croît communiquer avec le Brésil. Cet entrevu aura servi à se rendre compte que la webcam n’est pas installée.

Avant d’éteindre l’ordi papa envoi un dernier petit message à maman…..

 

Mardi 2 décembre

 

Finalement, les chants incessants du milieu de nuit de Kaéna, feront que papa et mamie échangeront leur place. Kaéna s’endormira enfin avec papa.

La matinée sera consacrée à l’installation de la webcam et au changement de la poignée du coffre de l’espace. Papi a décidé de nous racheter la voiture. C’est une bonne nouvelle, plus besoin de courir après un acheteur et en plus c’est une bonne affaire pour tous les deux. Il pourra faire faire les petites bricoles par ses copains.

L’après midi c’est bricolage dans la cuisine de mamie.

L’ordinateur, encore une fois restera allumé toute la journée, au cas où.

Ce soir nous mangerons la pizza qu’Océane nous a préparé.

La soirée se déroulera devant Harry Potter.

 

Mercredi 3 décembre

 

Ce matin, nous ferons l’école avec papa.

Avec Léïa, nous essaierons comme hier soir et jusqu’à 13h d’appeler Mélissa, pour qu’elle vienne jouer. Pas de chance, nous n’arriverons pas à la  contacter.

L’après midi, Océane se rend chez Jeanne, où elle profitera de ses copines.

Papa récupèrera au passage, Daline et Dalhia, que mamie doit faire étudier un peu. Ceci sera très bien pour Léïa qui, du coup, ne se retrouvera pas seule pour jouer.

Le soir on ramène tout le monde chez lui, il fait déjà nuit. Papa se fera surprendre par la dernière marche de l’escalier de chez Tol, il était en train de mettre en garde Océane de ne pas glisser sur les marches carrelées, mais la dernière en béton, n’a pas raté papa qui s’en retournera avec une bonne entorse.

On trouve une pommade anti inflammatoire, on y ajoute un peu de magnétisation. Tol, à peine rentré du travail arrive avec une attelle, pour la cheville droite, raté papa c’est la gauche. Mais toutes ces attentions sont agréables. Mais papa craint le réveil.

 

Jeudi 4 décembre

 

Finalement la cheville ne va pas trop mal. Papa fera en sorte de ne pas la solliciter de trop. Mamie n’est pas là aujourd’hui, le matin ce sera jeu et dessin animé pour les filles. Nous ferons l’école l’après midi.

Comme tous les débuts d’après midi papa va se coucher avec Kaéna pour qu’elle se fasse une petite sieste. Nous profiterons de ce moment bien calme pour étudier un  peu.

Bref, journée calme.  Papa passe quand même du temps sur l’ordinateur à essayer de régler quelques détails tel que l’assurance du camion en Argentine, puisque notre contact nous a mis en relation avec un ami assureur. Mais le changement de date de débarquement, qui passe au 6 au lieu du 9, nous fait précipiter les choses. Et comme par hasard, il ne me répond pas.  Du coup, je sollicite Adrian pour qu’il fasse l’intermédiaire. Mais pas de nouvelle aujourd’hui.

Florence nous dit quand même que le moral d’Emilie va bien mieux, et qu’elle pense aller au camping de Tigre, ville à environ une heure de Buenos Aires, vous en trouverez des photos magnifiques en recherchant sur Google.

Papi et mamie nous bichonnent pour éviter que papa ait trop à bouger son pied, et nous lancent le repas avant de nous laisser.

Petite soirée tranquille, on se regardera un dessin animé tous ensemble, jusqu’au moment où Kaéna me fait bien comprendre que nous deux, devons aller nous coucher.

 

Vendredi 5 décembre

 

La matinée restera tranquille. Lorsqu’on se lève, Océane est déjà partie faire les courses avec papi et mamie. Léïa et Kaéna passeront un bon moment au bain.

L’après midi les filles feront l’école avec mamie.

Papa et Kaéna descendent à Pau, quelques trucs à faire ; banque, récupérer l’ordonnance pour le vaccin typhoïde de Kaéna, on en profite pour passer au club de kayak voir s’il y a quelqu’un, comme Kaéna dort, cela fera durer un peu plus sa sieste. On croise Franck et Eric. J’attends la fin de la séance d’entraînement d’Eric car il doit me vendre des pagaies pour les canoéistes argentins. Puis on rentre à la maison.

Lorsqu’on arrive, papi et mamie sont perplexes devant l’ordinateur, ils sont en train de réfléchir pour leur billet d’avion pour nous rejoindre au Pérou. Par internet ? par agence ? ….

Aller ce sera par agence, mais il faut payer le billet intégralement à la réservation. Il faut rassembler les sous.

Nous partons vers Poey, nous devons passer à la pharmacie et arriver avant 17h55 car les filles partent au cinéma (c’est une surprise) avec tatie Myriam, toton Fred et les cousines, il est 17h35.

Finalement nous arrivons, la voiture de tatie arrive en même temps que nous. Les filles enchaînent, on descend d’une voiture pour monter dans l’autre et en avant. Papa et Kaéna restent avec mamiepoey. Kaéna traîne papa vers la salle de jeu, où elle s’affaire à la dinette pendant que papa va sur internet voir si nous avons des nouvelles de l’assureur. Oui ! Il nous a répondu ! Il nous a préparé tous les papiers, et me demande comment me les faires passer. Je lui propose 2 options, la 1° qu’il me maile les papiers et me donne l’adresse de l’agence, Florence ira dès qu’elle pourra, la 2° que Flo l’appelle quand elle arrive et qu’il lui amène les papiers au port.

Les filles reviennent du cinéma, on mange et dodo.

 

Samedi 6 décembre

 

C’est un grand jour aujourd’hui, Florence arrive à Buenos Aires. Terminus. Fini le bateau enfin la terre ferme. On restera aux aguets d’une connexion msn toute la journée.

Ce matin, direction le pédiatre pour le vaccin de Kaéna. Pour ne pas changer, chaque contact avec le médecin déclenche l’alarme « Kaénale », et hop, une dose anti typhoïde.

En sortant, on repasse au club, pour faire un coucou à Manu et Lolo. En fait on croisera plein de connaissance. Notamment Fabien, Mel…et  Dominique, qui nous a fait un pare buffle que finalement on n’a pas installé, car d’une part, l’avancement de date de notre départ à fait qu’il n’était pas fini et en plus au niveau du bateau on passait dans la catégorie de prix au dessus, oups !!! On a pus saluer et donner des nouvelles à d’autres personnes du club étonné de nous voir.

On rentre à Poey. On mange.

L’assureur m’a répondu, en me donnant juste ses coordonnées téléphoniques et en me demandant une photo du camion si j’avais. Je lui renvois une photo dans la foulée, en le remerciant, ce n’est pas en France qu’un assureur t’amènerait des papiers au port.

L’après midi, encore une surprise pour les filles, elles vont avec tatie et tonton au noël de l’entreprise de tonton, assister au spectacle. Tatie les habillent un peu et les chaussent, et c’est parti. Papa et Kaéna iront se promener au village voisin, où une banderole annonce, dédicace de Tony Estanguet à l’occasion du téléthon. C’est l’occasion de faire un petit coucou à Tony que papa n’a pas recroisé depuis les JO. Finalement, on ne l’y verra pas, nous ne devons pas être au bon moment au bon endroit. Kaéna s’endormira dans la voiture, en rentrant où elle fera sa petite sieste.

Toujours pas de nouvelles de maman !

Ce soir ce sera soirée savoyarde, fondue pour tout le monde.

Petit film, avec de temps en temps un regard sur l’ordinateur, au cas où, avec le décalage horaire !

Fin du film, pas de message, au lit.

 

 

Dimanche 7 décembre

 

Petit déjeuner, puis tatie jette un œil à internet, on a un message. On se précipite, maman dit à tatie qu’elle n’arrivera finalement que lundi.

Papa regarde sur leur boîte mail, rien ?

Ce n’est qu’un peu plus tard que le message apparaît, ouf, papa était frustré de ne rien avoir eu.

Journée tranquille. Kaéna continue de s’acclimater. Elle consent même à aller dans les bras de tatie et de mamie. Elle ira même se promener à pied avec mamie en début d’après midi.

Papa joue un peu de guitare, tatie ne veut même pas chanter !

Ensuite elle s’écroulera, et dormira pendant 2 heures sur les genoux de papa. Et oui, elle n’avait qu’à pas faire un caprice une bonne partie de la nuit.

On restera souper à Poey, où Mathilde nous dit qu’elle voudrait bien nous garder toute la semaine, tonton Fred acquiesce. Mais bon, il va falloir partager.

On se prépare pour rentrer quand Mathilde nous interpelle, « tatie est connectée ! »

Une question stupide suit : « quelle tatie ? »

On se précipite tous à l’ordinateur. Papa au clavier, qui demande « t’es là ? », « c’est Didier », là, elle est en train de composer, quelle joue Flo nous répond nous qui pensions quelle ne pourrait pas se connecter. « Non ce n’est pas Didier », réponse surprenante de la part de Flo. Alors papa enchaîne, « je suis à Poey », et un éclair dans sa tête lui fait envoyer un autre message « ce ne serait pas mamie qui s’est trompée d’identifiant ? » pas de réponse. Tatie prend le téléphone et appelle mamie qui confirmera qu’elle est la cause de notre fausse joie.

Nous rentrons.

Mamireille est heureuse de nous retrouver (la vilaine faiseuse d’espoir….).

Histoire de noël pour les enfants, petit thé avec papa et dodo.

Lundi 8 décembre

 

C’est donc aujourd’hui que Florence débarque à Buenos Aires.

En fait non, un nouveau mail nous dit que finalement, ils débarqueront mardi matin, normalement.

Pour la matinée, rien d’exceptionnel, la routine quoi…

Cet après midi, petites courses avec Kaéna, puis on va récupérer toton Mique chez Opel, voiture en panne, on passe chez tonton Lolo pour des pièces pour l’espace et un filtre à gasoil pour Dapigu.

On va déposer tonton Mique chez mamiepoey, car il aura des nouvelles de sa voiture plus tard dans l’après midi.

Kaéna n’apprécie pas la présence de tonton dans la voiture et nous fait un récital de hurlement tout le long du voyage. On s’arrête au passage, récupérer Marine chez sa nounou. La détresse de sa cousine commence à envahir son visage, tonton Mique devra monter derrière, entre Marine que cela apaise et Kaéna, qui y va de plus belle.

Une fois chez mamie ça va mieux, et un petit gâteau au chocolat consolera ce gros chagrin.

On revient chez mamiereille.

 

Mardi 9 décembre

 

Normalement, c’est le bon jour. Nous attendons avec impatience des nouvelles d’Argentine.

Nous partons en début d’après midi, pour être rentré tôt.

Mamie va faire des courses avec les 2 grandes, moi je passe au CDNP puis à Espace culturel voir s’ils ont le Lonely Planet d’Amérique du sud. Ils ne l’ont pas, le site Lonely Planet aurait menti. On peut l’avoir sur commande, délai 8 à 10 jours. Tant pis on tentera ailleurs.

On rentre

Pas de message, on attend scotché à l’ordinateur. Mais soudain quelque chose fait tiquer papa. Il n’y a plus de messages non lu dans notre boîte mail, alors qu’il y en avait encore ce matin. Je vérifie ; oui, Flo s’est connectée, une demi heure avant que je rentre. Je lis les réponses mails qu’elle a envoyé pour avoir quelques nouvelles. Elle a bien débarquée, perdue mais ça va. Ils ont trouvé un grand supermarché.

Plus tard mamie me dit qu’elle a croisé je ne sais plus qui, qui lui a dit que Flo a envoyé une newsletter. Je fonce sur la messagerie de mamie et trouve la newsletter qui dit qu’elle a bien débarqué, qu’ils n’ont pas de carburant (elle a embarqué sur la réserve), que le coupleur a disjoncté ? Que les bateaux sont encore dans la cellule, qu’ils sont dans un supermercado. Elle va acheter une carte pour aller se poser, et nous tiens au courant. Il faut qu’elle y aille, les enfants courent partout et vont se perdre.

Depuis, papa ne quitte presque pas l’ordinateur, même si maman a dit qu’elle appelait avant de se connecter. On ne sait jamais si elle trouve une connexion et pas de téléphone.

L’ordinateur restera allumé jusqu’au moment de se coucher. Pour animer la soirée, papa va se faire prêter des DVD par tonton Yey et tatie Julie.

On fini par se coucher, mais le sommeil mettra vraiment beaucoup de temps avant d’envahir papa…..

 

Mercredi 10 décembre

 

C’est l’anniversaire de mamie aujourd’hui.

Le téléphone ne manquera pas de nous le rappeler de bonne heure.

Ce sera une matinée ordinateur, toujours rien, et bain pour les filles.

Cet après midi, les copines d’Océane viennent à la maison et une copine de Léïa.

Papa aurait une pagaie à aller récupérer mais de ne pas avoir encore eu de nouvelle le laisse scotché  derrière l’ordinateur, à regarder sa boîte mail et celle de mamie, au cas où.

Papa passera finalement l’après midi devant l’ordinateur.

Quand les copines sont toutes parties, nous partons à Poey, où nous allons passer un bref séjour, jusqu’à demain début d’après midi.

Bien sur arrivé à Poey, un  petit coup d’œil à la boîte mail.

Myriam et Fred ont acheté une clé USB pour que nous puissions amener les photos qu’ils ont prises en Argentine. Les quelques manipulations informatiques, nous amènera jusqu’au coucher.

Avant de nous endormir, je breafe Kaéna « il ne faut pas pleurer cette nuit, tonton et tatie vont au travail demain matin et les cousines à l’école, alors pas de bruit ».

 

Jeudi 11 décembre

 

Kaéna a été très obéissante et ne s’est réveillée que vers 7h, lorsqu’on a entendu tonton Fred partir au boulot, pour se rendormir jusqu’à 10h.

Heureusement que nous dormons tard le matin, les journées passent plus vite comme ça. Vu l’heure du lever la matinée est très entamée, il ne reste plus qu’a occuper l’après midi.

Nous passons ce qu’il reste de matinée à Poey.

Petit coup d’œil à la boîte mail. Tiens, un message de Mario, l’assureur, qui me dit qu’il a rencontré Florence et les enfants pour leur donner les papiers. Ca fait du bien d’avoir un peu de nouvelle même par personne interposée.

Nous repartirons après manger. Nous passons chez papi lui amener la carte grise de l’espace. Il va l’assurer cet après midi. Kaéna lui fait la fête, on se pose deux minutes et repartons.

On lance la classe avec les deux grandes et papa va coucher Kaéna.

Le soir venu, on va faire un petit coucou à Zia, tonton Yey et tatie Julie. Dès que Kaéna entend « on va voir Zia », elle se précipite vers ses chaussures et son manteau en répétant « Zia, Zia, Zia » le doigt tendu vers la porte.

Après manger, on regarde un dessin animé devant la cheminée.

 

Vendredi 12 décembre

 

Ce matin papa règlera encore quelques trucs en suspend. Ca devient vraiment long sans nouvelle, avec mamie qui psychote en plus. C’est déjà dur de gérer son angoisse, alors avec celle des autres qui s’ajoute.

Bref, après manger, papa va finir la clôture des animaux pendant que les filles feront l’école avec mamie.

Papa descend à l’assurance régler les derniers détails, mamie va jusqu’à l’école récupérer les évaluations des filles.

On allume un petit feu.

Un coup de fil.

Papa va répondre, c’est maman. OUF

Ca fait du bien. Elle a bien galérée jusqu’à hier soir. Enfin posée, elle a pu nous appeler. Le reste normalement vous pouvez le lire aussi.

Maman va essayer d’aller sur internet, papa est scotché devant msn et attend.

Ca y, mais c’est très bref, les enfants sont trop excité pour laisser maman tchater et même mettre le site à jour.

Mais bon, l’atmosphère s’est détendue d’un coup. Nous n’auront pas d’autre contact avant mardi.

C’est dingue comme un espace temps peut être à la fois court et long.

 

 

 

l'âme en paix, l'esprit libre, le coeur joyeux sur les routes du monde....en avant pour l'école de la vie...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site