....TOUR DU MONDE 2008 / 2010 A la rencontre d'une page de notre histoire....

Bourg st Maurice juillet 2006

 

C'est la première sortie officielle pour le camion.

   Didier travaille 2 semaines à Bourg st Maurice dans les Alpes, à l'occasion des championnats de France de canoë-kayak.

 Nous partons donc pour la première fois tester l'agencement du camion.

Dimanche 9 juillet,

17h 40, maman termine les cache-vitres. Papa vient de terminer le placard à chaussettes...

18h 30, on décolle... direction Bourg Saint Maurice!


 

Lundi 10 juillet

La nuit a été terrible: trafic incessant, ramassage des poubelles à 5h, grosse chaleur, chant des cigales intensif... Heureusement que nous nous étions couchés tôt, à 2h...

Milieu de matinée, c'est reparti! Puis, petite pose, un peu obligatoire...nous avons crevé! Et... pas de roue de secours... ç' aurait été trop facile! Pas non plus de quoi démonter ( ça nous le savions depuis hier soir à minuit, lorsque nous avons voulu donner un coup de main à un gars sur le bord de la route qui avait crevé lui aussi, et à qui nous nous sommes contentés finalement de faire une fausse joie!)

Là, ça va, c'est midi passé, il fait 38°c, pas un morceau d'ombre, mais nous avons bon espoir. Coup de fil à un dépanneur - on ne sait jamais, il ne mange peut-être pas le midi!? -

Et bien, il ne mange pas le midi!!! Et vient aussitôt nous dépanner, si c'est pas super sympa ça! Il n'est pas une heure que nous repartons, certes délestés de 130 euros, mais bon...

22h 30, Nous arrivons à Bourg, 900 kilomêtres, 2 pleins, 1 roue. Mais il fait bon dormir au frais,... près de la voie ferrée!!!


 

Mardi 11 juillet

On se lève tranquille... à 11h 30... c'est les vacances où quoi?

Les filles trouvent leur site de prédilection auprès d'un filet d'eau!  Chogan passe ses journées à faire de longues siestes. Il fait très beau et la chaleur à la montagne est très supportable. C'est le pied.

                       

 

                         

La gendarmerie passe nous dire bonjour et en profite pour nous signaler que nous n'avons pas le droit de dormir là! Question de sécurité; il y a effectivement un chantier juste à côté... c'est le pont qui s'est fait emporté il y a trois semaines, suite à de violents orages!

Ok, du coup, vu que nous restons quinze jours, nous allons éviter les ennuis et tous les soirs nous déménageons - de l'autre  côté de l'autre  pont, qui ne s'est pas fait emporter lui! -


 

Mercredi 12 juillet

Au réveil, on redéplace le camion. Et toujours la vie au ralenti - ça fait du bien - déjeuner, vaisselle, toilette, rangement... puis  nous allons au bord de la rivière. Pendant que papa travaille, les filles s'amusent, Chogan dort.

                         

L'après-midi, OUAOUH, c'est fête, nous allons nous doucher dans une vraie douche, à l'appartement des palois... Et pas question d'y couper!

23h, Bonne nuit, nous avons du mal à caler un rythme normal... peut-être demain... ou un autre jour...


 

Jeudi 13 juillet

Nous n'avons pas encore déplacer le camion - et c'est pourtant l'une des premières choses que nous faisons le matin ( avant même le déjeuner de Didier) - que Léïa et Emilie font leur première bêtise, elles renversent les bibis en préparation: "Aïe, aïe, aÏe, très grosse bêtise!" S'en suit le thé qui se renverse pendant le transfert! La journée s'annonce des plus intense!

Papa part faire une séance à 11h, il en a pour trois quart d'heure... jusqu'à ... 14h 30 donc !

Maman, pas du tout agacé, part avec Océane à pied, en ville acheter des cartes postales!

Et là! Que du bonheur, il y a un marché, un superbe marché. Maman peut dépenser ses sous à outrance... elle en perd même sa carte bleue... c'est un signe!

Les nerfs sont calmés, les poches sont pleines et il n'y a plus de sous, elles rentrent téléphoner à la banque!

D'autant que l'orage menace, il leur laissera le temps de rentrer mais pas de traîner.

Petit goûter et jeux se feront dans le camion.

Repas du soir, afin de clôturer la journée sur les prémices du matin: Ravioli! C'est la DERNIÈRE fois que l'on mange des raviolis dans le camion, compris!?

Puis, comme d'habitude, nous ratons les "essentiels": l'orage que nous entendons tonner depuis un quart d'heure, n'est autre que le feu d'artifice du 14 juillet... évidemment!



Vendredi 14 juillet ( c'est aujourd'hui!!! )
Une journée tranquille, où nous ferons les hôtes avec un défilé de famille kayakiste. Nous partageons trois grammes de nouvelles, de projets et d'appel d'aventure chacun selon ses dispositions et ses envies.
Cela fait un peu scène théâtrale, c'est très drôle et agréable.

Nous avons fait quelques aménagements dans le camion:
  • Un filet pour Léïa ( dès la deuxième nuit, nous l'avions "sanglée", mais ça ne suffit pas)
  • Un lit par terre pour Émilie Il est 22h35, nous progressons, bonne nuit

Il est 22h35, nous progressons, bonne nuit


 

Samedi  15 juillet nous allons faire les courses, ce soir Denis mange avec nous! Les filles l'adorent, c'est la nounou nounours.
Nous essuierons un orage qui éteindra le barbecue car la viande est cuite, Normal!
Émilie redort dans son lit.... et tombe!
                     

 

 


 

Dimanche 16 juillet

matinée au camion, après-midi ouverture des courses au bassin, le soir orage! Les nuits sont fraîches et c'est très agréable car les journées sont très chaudes.

Cette nuit, Emilie... tombe!

 


 

Lundi 17 juillet et mardi 18

Journée courses, c'est un peu long pour les filles et Chogan...

Emilie s'est fait attaquée l'orteil du milieu du pied gauche par un scarabée. Cela fera partie de ses grandes terreurs!

Mardi soir nous partons dormir au lac de Gothard, mercredi sera une journée pour les enfants. C'est fête!

Nous faisons le plein d'eau et nous vidangeons au camping Le Versoyen pour trois euros.

 


 

Mercredi 19 juillet

Levés 9 h, nous déjeunons, et quand nous ouvrons la porte: Thaïs et Noah avec leurs parents! C'est aussi leur journée enfants ( il n'y a pas de courses aujourd'hui!)

                     

                     

 

 

     
   

Sable, baignade, bateau avec les papas, jeux, tobbogans, cadre paradisiaque,... le paradis! Les papas se font une descente le soir et tout se solde par un Mc Do!

 


 

Jeudi 20 juillet

Journée patrouille, journée bassin! Chogan a pris un coup de soleil, nous sommes horrifiés!     Et mis à part un yaourth nature, nous n'avons pas grand chose en pharmacie.

Nasser et Joanna ( nos jeunes voisins pas communs!) vont lui chercher de la biafine à 20h, dans une pharmacie de garde, adorables!

Du coup, la soirée se termine autour d'un bon thé et nous faisons plus ample connaissance avec Jo et Nasser.

 

Les filles sont épuisées mais passent de bonnes journées tout de même avec un tas de rencontres différentes chaque jour.

Petit point sur le camion:

  • il faut que nous pensions à encastrer les retenues du lit d'Emilie
  • refaire les pieds du lit d'Océane, plus costaud et positionnés différement
  • Faire des rideaux aux fenêtres du fond
  • fixer les cloisons des placards ( nous avons oublié!)
  • Agencer le coin douche-extérieur différemment

Pour la petite histoire, nous avons tester la douche en extérieur. La mise en place du rideau fut folklorique. Après une demi-heure de galère, c'est bon!... ah non, la pompe ne marche plus! Ce n'est qu'un problème de batterie (!) La douche s'est donc prise avec une douce odeur de pot d'échappement...

                      

 


 

vendredi 21 juillet

C'est la journée course descente pour bébert et tonton Mique. Nous allons au lac de Gothard, papa doit y faire des chronos et les filles pourront profiter.

Aujourd'hui, il fait vraiment très chaud et il n'y a pas beaucoup d'air. La fatigue par dessus... tout cela n'aide pas Léïa a dépassé ses légendaires gérémiades!

Thaïs, Noah, Cécile et Benoît qui repartent demain à la réunion, passent pour dire aurevoir, c'est super, les enfants sont ravis!

Le soir, podium pour bébert et tonton - grâce aux encouragements des filles, bien sûr -       Puis, nous allons nous doucher aux douches du club de Bourg, ce n'est pas très correct mais les filles qui traînent dans la poussière à longueur de journée sont trop sales! Nous aussi d'ailleurs et les gants de toilettes sont littéralement transformés en résidus de chiffons de garagiste... il fallait agir!

 


 

Samedi 22 juillet

Aujourd'hui: marché! En fait, il n'y a que maman et Océane qui en profite car il y a beaucoup trop de monde et pas de place pour garer Dapigu - Oui, au fait, personne ne fut invité, mais le camion a été officiellement prénommé lundi dernier par Denis, c'est chinois et ça signifie "gros popotin", mignon, non? -

Bref, après les courses alimentaires au pas de charge, maman reste sur sa faim... aussitôt revenue au campement, elle repart à pied, trop de chose encore à voir.

Après trois heures de temps, ses pieds (nus évidemment) se demandent  ce qu'ils ont fait de si terrible pour avoir du affronter l'asphalte bouillonnant par près de 40°c (!??), maman aussi d'ailleurs! 

l'après- midi le temps est très lourd, les enfants jouent à l'ombre de l'auvent dans les 4 cm d'eau de la bassine-baignoire.

                                  

Denis est rentré en chine, les filles ont trouvé un nouveau baby sitter qui s'appelle Benoît et qui joue même à 1, 2, 3... soleil.

                     

 La ligue voisine - celle de Benoît - offre l'apéro et les filles se font inviter.

A l'heure du repas , il se met à pleuvoir. Du coup, nous mangeons dans le camion et évidemment Léïa ne manque pas au rituel et renverse son assiette et celle de sa soeur! Ce ne sont pas des raviolis mais tout de même, ça prédispose à passer une bonne soirée!

Demain, sera un autre jour... et aussi le dernier à Bourg.


 

Dimanche 23 juillet

C'est le jour des finales. papa part travailler, maman range le camion... Nous irons au bassin en fin de matinée. Mais Emilie et Léïa saturent très vite, la fatigue est devenue partenaire officiel du séjour et n'est pas tous les jours facile à gérer!

Tant pis retour au camion, nous suivrons les courses au son des hauts-parleurs... lointains!!! L'après-midi encore très chaude se déroule autour de la bassine ( indispensable la bassine en camion!!!).

A 16h 30 , nous décollons, aurevoir Bourg, toujours aussi beau et agréable! nous n'oublierons pas de revenir!

Objectif: Carcassonne, il faut dépasser les zones de grosses chaleurs - la clim "vitre-ouverte" ne suffit pas -

Nous nous arrêtons manger sur une base de loisir à St Julien de Claix, où tout le monde se rafraichit dans le lac qui doit bien être à 30°c, pas aussi claire que de l'eau de roche mais au moins comme la roche elle-même! C'est tout de même appréciable et ça fait une coupure.

Nous reprenons la route, un peu stressante sur la fin, nous avons craqué et pris l'autoroute à Béziers mais Dapigu a soif et l'attente d'une station a le mérite de nous tenir en éveil! Heureusement, il tiendra le coup jusqu'au leclerc de Carcassonne. 4h 30, on se couche enfin!

 


 

Lundi 24 juillet

En fait, notre point de chute n'est pas génial. C'est souvent le problème de se poser de nuit. Nous reprenons la route pour aller déjeuner sur une aire plus sympa. en l'occurence l'aire de Lauraguais. Oups, cette nuit maman a oublié le bouchon d'essence à la station... la fatigue... nous téléphonons, mais c'est peine perdue!

Pour le coup nous nous offrons une petite balade en péniche sur le canal du midi, c'est bien agréable... peut-être qu'à notre retour en 2010, nous ferons l'Europe des canaux... à suivre.

                                    

Nous nous arrêtons à Toulouse chez Christian, Catherine, Salomé et la toute neuve Elina de quinze jours! C'est super, il y a même Jean-mi pas vu depuis le mariage en 2000!

A 1h, nous repartons, il fait trop chaud pour dormir là... 3h 30, la maison, dodo... dans le camion!

                                            A bientôt,

 

 


Maroc 06

l'âme en paix, l'esprit libre, le coeur joyeux sur les routes du monde....en avant pour l'école de la vie...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site