....TOUR DU MONDE 2008 / 2010 A la rencontre d'une page de notre histoire....

Maroc décembre 2006

 

 

 Après un petit séjour en Espagne avec le boxer aménagé de mamireille et papi Jennot et en compagnie de Nico, Céline et Laura. L'envie de s'aventurer un peu plus loin nous démange sérieusement.... Mais, 2008, c'est encore loin!!!

Et le boxer, c'est un peu petit pour cinq!

Ce sera à l'occasion du mariage de Bébert et Sarah en octobre 2005, qu'à deux heures du matin la décision est prise: Nous irons au Maroc passer les fêtes de fin d'année 2006 pour ce faire...la roue! Le temps de trouver le camion, de l'aménager...

 


 

Le projet était de partir à plusieurs camions,... Au final, nous partons avec Bruno et Fabienne que nous n'avions pas vu depuis deux et recroisé en septembre 2006. Ainsi va la vie de rebondissement en rebondissement, elle est toujours partante pour nous faire découvrir les chemins de traverses que nous n'aurions jamais soupçonné.

Jeudi 20 décembre

Sortie d'école, nous nous retrouvons à 17h15 au lavomatique de Gan! C'est parti! Nous roulons jusqu'à  9h 30, non-stop pour arriver à Algéciera.

                      

Embarquement à 11h, 375 euros ( aller- retour), 11h30, nous sommes sur le continent africain, YAOUH!

Nous commençons par ...nous perdre et tourner en boucle ( c'est le genre de chose que nous maîtrisons à peu près correctement, il faut dire que nous le mettons souvent en pratique!).

Ceuta, Vendredi 21 décembre

Nous attaquons notre périple par le rif, nous avons prévu de longer l'Atlas jusqu'à Essaouiera et remonter par la côte.

Le spectacle du Maroc!!! Quel dépaysement, quelle splendeur, quel retour sur soi! Du vrai, de l'authentique, tout est surprise et étonnement.

Le plus surprenant c'est que tout le monde habite la route: voitures, camions, charrettes, dromadaires, vaches, moutons, chiens, sacs plastiques... et les gens, c'est incroyable le nombre de personnes qui marchent sur le bord des routes. C'est d'ailleurs un peu dangereux la nuit car tout comme certaines voitures, ils se déplacent sans lumière sur des routes aussi larges que le camion.

...20h, nous nous posons,...quelque part (?!), enfin! 26 heures que nous roulons, 36 que nous sommes debout. Les cervelles courbouillonnent ( si ça peut exister!)

Et pourtant les enfants sont parfaitement adorables, jamais râlés, pas de crises,... en même temps heureusement.


 

Samedi 22 décembre

Nous nous levons à 8h 30, une nuit complète ça fait du bien! Un peu fraîche cependant. Petit thé à la menthe au bar. Histoire de réchauffer les corps... 10 DH la nuit ( 1 euros) et 18 DH les quatre thés, nous repartons régénérés.

Première grande ville: Fès! Nous trouvons une grande surface ( un peu moins chère qu'en France mis à part les fruits et légumes jusqu'à quatre fois moins chers: 0,45€/ kg de clémentines ).

Petit démontage de roue pour Bruno, sur le parking du supermarché, un problème de frein... qui ne sera pas résolu!

 

 

 

 

 

Visite express du souk de la medina, nous nous faisons constamment accoster par des guides et pas assez experts pour refuser ou accepter, nous préférons écourter! 3DH pour le parking  (nous sommes restés une heure) mais apparemment c'est un peu court.

                                              ... nous apprenons.... un coup on se fait avoir, un coup c'est nous les escrocs!

16 h 30, nous quittons Fès,..., enfin c'est ce qui était prévu!!! 19 h30, nous nous arrêtons dans une station, il fait nuit, nous sommes hachés et... à la sortie de Fès! Nous n'avons pas trouvé la route d'Azrou...

Petit repas au resto pour 230DH


 

         Dimanche 24 décembre

6h00, nous sommes réveillés par la prière, diffusée au micro, nous sommes très surpris mais nous nous y ferons parce que ce sera "le pain quotidien", dès lors que nous dormons à proximité d'habitations.

Nous allons nous  poser à la forêt de cèdres ( l'une des mieux conservée au monde et l'une des plus belles du Maroc ). Il n'y a effectivement pas de branches par terre, les sous-bois sont impeccables. Si ce n'est sur le pourtour de la forêt, les éternels sacs plastiques trônent. Mis à mal cependant par les petits singes qui remplissent la forêt et que l'on peut approcher de très près.   

Nous avons prévu de faire le réveillon ici, nous trouvons un coin qui n'est pas des plus beau mais qui est au soleil, et c'est un critère indispensable. Il est bon de préciser qu'il est midi et qu'une bonne couche de givre recouvre encore les endroits à l'ombre. Dans une forêt, cela laisse peu d'opportunité!

Il y a du sable,pour les enfants, c'est super! Et nous trouvons un petit sapin que nous pouvons décorer à l'impro... ce soir c'est Noël!

C'est le paradis, nous sommes tout seul et c'est surtout la première fois que nous nous posons depuis que nous sommes partis, jeux,rires, petit feu,...

Oui mais c'est l'hiver la nuit tombe vite et à 17h il commence à faire vraiment froid, très froid. Rapatriement dans les camions, concertation... conclusion: nous redescendons un peu!

Ah oui, parce que l'anecdote, c'est que nous avions fait l'installation du chauffage jeudi 20 au matin et en arrivant au Maroc nous nous sommes rendu compte qu'il ne marchait pas!!!  

Allez,...80 kilomètres. Donc deux heures et quart plus tard, nous arrivons à Khirfna. Le réveillon se fera devant la gendarmerie royale.

Foie gras, grenadine, pâtes, clémentines, bougies et bonne humeur, JOYEUX NOËL!



 

 

                              

 

 

 


 Lundi 25 décembre

6h00, la prière.

Ah! Les vitres sont gelées à l'intérieur, les enfants ont eu froid et il fait...-1°c, normal donc qu'ls aient eu froid! Fabienne et Bruno aussi d'ailleurs, ils sont tombés en panne de gaz pendant la nuit. Heureusement que nous étions redescendus.

8h30, nous partons pour Marrakech,il y a 315 kilomètres. Nous arrivons à 13h30 (la route était meilleure que prévue).

 

    pause déjeuner à la marocaine.

Mais, c'est grand, riche, démesuré et trop européen. Beaucoup trop stressant au niveau conduite (même les gendarmes roulent n'importe comment). Le trafic des véhicules est très dense et il s'y ajoute le reste des occupants du réseau routier: ânes, chevaux, chiens, vélos, charettes, dromadaires, piétons, moutons,... nous les rencontrons même sur l'autoroute!


 

 

 

 

 

Nous ferons pas mal de tentative de marchandage, trocs et compagnie et nous finirons par conclure que c'est une histoire de bonhomme. En tout cas ce n'est certainement pas le truc de Florence, qui paiera les clémentines presque plus cher qu'en France et la théière plus de deux fois son prix!!! ... C'est pas faute d'avoir essayer!


mardi 26 décembre

objectif: Essaouiera!

Nous sommes à 77 kilomètres, 61,... Ah! 70 , 72 , 50... Non, non, nous sommes toujours sur la même route (?!) 57... 72...37, c'est dingue, à croire que les bornes kilométriques ont été jouées aux quilles. Nous finissons tout de même par arriver! Essaouiera ça envoie, une ville toute blanche avec un souk à touristes splendide.

Nous pouvons apprécier les fabuleuses couleurs chaudes du Maroc au travers de l'artisanat.

 

 

 Après nos achats de noël effectués, nous allons nous poser à Sidi Kaouki. À une vingtaine de kilomètres. Réputé pour le surf, les garçons sont tout content.

 

    

La sérénité, le calme, l'accueil: simple, sans histoire, sans discours inutile nous glisse en douceur vers un retour au source des plus agréable.

 

 

       Sidi devient vite notre site de prédilection (nous y passerons 5 jours en tout), nous nous installons dans un camping.

       Il y en a deux, un rout's où l'on rencontre des véhicules aménagés de toutes sortes et des sanitaires très précaires mais des sanitaires tout de même, ce qui est assez rares. De grandes barriques en plastique sont remplies d'eau le matin par le propriétaire ( un rasta man). D'un puit presqu'à sec et cela sert de chasse et de douche pour la journée.

           

       A côté, pour le même prix ( 30 DH), un camping de luxe, où l'eau coule au robinet ( en filet) et même chaude ( il y a des caisses noires sur le toit!). La chasse d'eau fonctionne...le matin. Et il y a même l'électricité ( grâce à un groupe électrogène au fond du site).

Les deux premiers jours nous restons au camping rout's, puis nous nous installons à l'autre pour que les enfants bénéficient d'une vraie douche  (qui finira par se faire au camion car en fait,il n'y a pas assez d'eau). Et surtout pour les toilettes: celles du premier sont trop "techniques"  proportionnellement à l'autonomie des plus petits ( papiers usagés à disposer dans un seau en hauteur, aller puiser de l'eau dans les barriques avec un autre pour tirer la chasse), il faut être tout le temps derrière...                     C'est fou, ce que les enfants passent comme temps à vidanger!!!

             La douche repensée depuis Bourg St Maurice       la douche repensée

      la douche de Léïa                                      La douche de Léïa   

 

     ....La douche de Bruno et Didier                           la douche de Bruno et Fifi

toilets

...Les sanitaires...

 

                                                  

Tout les matins, le boulanger ou son fils passent vendre du pain frais :10DH les trois galettes

                           

Les après-midi se passent à la plage, Bruno et Didier surfent, les enfants jouent dans les dunes. C'est splendide, mais ... les sacs plastiques!

mercredi 27 décembre

C'est à Sidi Kaouki que Chogan fête ses un an... sur une galette de pain: Joyeux Anniversaire!

 


 

jeudi 28 décembre

Après un réveil en douceur,une session surf, nous quittons notre doux campement pour Safi.                 125 kilomètres par la route côtière, ça doit le faire et ça doit être beau!

On a le vague souvenir que des copains nous aient parlé d'une route côtière un peu hard... (?)

Ah oui c'est bien ça, le vague souvenir refait surface plutôt concrètement: la route est défoncée sur 35 kilomètres, ça calme, mais Dapigu est un maître sur la piste!! A ce propos il faut souligner qu'en France Dapigu se fait remarquer alors qu'ici il est tout à fait commun!

Bref, nous arrivons à Safi. WAOUH, le choc: méga usine de phosphore, l'odeur est suffocante, un brouillard de pollution assomme la ville. Nous nous sentons vite très mal. Nous bataillons pour retirer de l'argent, aucun distributeur ne marche, après avoir traversé la ville de long en large et fait trois courses, l'oppression est à son comble. Il fait nuit, il faut que nous nous posions, nous ne trouvons qu'un camping de luxe, à 80 DH la nuit. Il y a des douches, l'eau courante, froide mais c'est tout de même la grande classe. Enfin c'est pour passer une nuit vite fait parce que nous ne voulons qu'une chose: quitter Safi!


 vendredi 29 décembre

Au réveil, texto de bebert: il est  à Sidi Kaouki!

Nos regards se croisent: "c'était bien Sidi Kaouki!!!". Il ne faudra pas dix minutes pour que les moteurs ronflent, direction Sidi Kaouki!... (par la route qui passe dans les terres).

Nous passons faire un coucou à Bébert dans un squat paumé, ils sont 6, c'est opération surf pendant 15 jours, autant dire un rythme bien différent de nos vacances famille! Nous retournons à notre camping, c'est la pause.  Farniente, petite descente à Essaouiera pour faire notre marché, le pied! Nous sommes comme des rois. Les chiens errants ont vite compris que nous étions des bons partis question nourriture. Du coup, nous avons notre petite meute, bien sympathique!  

 

 A qui les pattes?

Ah, l'océan,...partout égal à lui-même

 

un poulet s'il vous plaît!

 

le marché

 

le marché

Cette après-midi, petite faille, dans un moment d'activité intense - "chaussage "des enfants en vue de descendre se promener en ville - le bouton de la pompe à eau a été activé sans que nous nous en rendions compte! Enfin si, au retour, quand toutes nos réserves d'eau ( environ 100 litres) gisaient sous le camion. - Au retour, nous changerons l'interrupteur de place! -

Alors que nous rentrons d'Essaouiera, nous avons mangé au restaurant, il est tard, nous rencontrons la gendarmerie royale sur le bord de la route, elle nous fait signe. Je m'arrête:

-"bonsoir"

- "Bonsoir, vous allez bien?"

- "Oui, nous allons au camping, vous nous arrêtez?"

- "Oh non, c'est juste comme ça!"

Depuis notre arrivée, nous avons constaté une grande cordialité des marocains envers nous. Très souvent, quand nous demandons notre chemin, ils ont un petit mot gentil, notamment pour les enfants!

D'ailleurs l'ensemble des marocains est très accueillant: " pour, toi c'est possible!" quoique l'on demande...

                                    .........................................................................................

Le cuisinier du camping (oui, il y a même un restaurant!) nous donne une leçon de thé!

              
                            chef cuistot                    petite leçon de thé

Océane et Emilie feront du dromadaire, léïa a trop peur!

Nous fêterons le premier de l'an à Sidi Kaouki en compagnie du gardien du camping qui a craqué pour Chogan, il vient régulièrement passer un petit moment avec lui depuis que nous sommes installés, mais ne parle pas du tout français, c'est un berbère.

  

Au menu, foie gras, poulet, pomme de terre, ratatouille, riz au lait et thé à la menthe! S'il vous plaît!

BONNE ANNEE!


lundi 1° janvier

Début d'année, amorce du retour. Au revoir Sidi Kaouki! Nous partons sur Dar Bouazza, réputée pour le surf.

Ah oui, mais Dar Bouazza, c'est pas cool et la qualité de la vague ne l'emportera pas sur celle de l'accueil! En plus, nous ne trouvons rien pour se poser et il est déjà tard... tant pis,on roule. Nous finissons à 20 kilomètres de Rabat sur une aire d'autoroute, le moral est au plus bas. Nous avions prévu trois jours pour faire le nord et là toute la magie du Maroc disparaît entre les mégalopoles à l'américaine et les alentours misérables, ça nous en donne presque des hauts-le-coeur.

                               

Petit restaurant, grande décision: Nous partons sur Meknès! YAOUH, le moral remonte aussitôt!

Ce qu'il y a de Fantastique, c'est qu'avec Bruno et Fabienne nos projets et notre idée du voyage sont identiques, du coup personne ne subit le voyage de l'autre et tout coule de source. Après coup, nous réalisons qu'il aurait pu en être tout autrement et cela aurait pu vite être insupportable.


mardi 2 janvier

Meknès, le souk est superbe, nous bouclons nos achats pour le retour. Didier et Bruno sont des maîtres dans l'art de la négociation.  Par contre, le souk quand on a des enfants c'est vite intenable! Le monde, le bruit, le temps passé dans les négociations ( qui sont incessantes )...les pauvres, avec Fabienne nous abrégeons leurs souffrances en rentrant au camion.

                                          

Le soir petit tajine, repas de fête, on fait les locaux:

                  

....... et nous ne nous débrouillons pas si mal finalement!


Mercredi 3 janvier

Nous reprenons la route tranquillement vers 10 heures, direction Larrache, il paraît que c'est bien! Nous dormirons là bas pour la douche et refaire le plein d'eau. Ensuite nous reprendrons le bateau jeudi matin.

13 h00, Larrache, l'aire de camping car de Larrache! La France, quoi! Nous sommes un peu dépité, on nous gare, c'est rempli de méga camping car, c'est... plus le Maroc! Nous mangeons en silence, qu'est ce qu'on fait? Si nous restons là nous allons partir sur une mauvaise note!

Nous faisons le plein d'eau, la douche, les enfants jouent à l'aire de jeux...

15h, Allez en camion tout le monde! Direction Ceuta

21h embarquement, petite fouille du camion pour Bruno et fifi. Pour nous, le chien ne voudra même pas monter dans le camion, c'est pas les enfants qu'il cherche!!


Jeudi 4 janvier

20h, Oloron, c'est l'heure du Mc DO!!

Premier coucou pour Ogeu chez Lucie, Ninon, Amaïa, Naïade, Stef et Thierry. Malgrès l'heure tardive nous sommes toujours aussi bien accueillis.

Au lavo-matique de Gan: "à plus Bruno et Fifi". Et puis, 1h00, maison.

Et il y a même le père Noël qui est passé!!!

Nous retrouvons la maison, nickel, pleine de petites surprises de noël partout. Nous l'avions prêtée à Nasser et Johanna, rencontré à Bourg Saint Maurice.

 

 

Images insolites: Le Maroc n'est qu'étonnement à chaque instant!

 

 

c'est la fête du mouton en cette fin d'année et nous le rencontrerons très très souvent dans toutes sortes de situations, toutes aussi rocambolesques les unes que les autres.

                                                     

 

Tous les moyens de transport sont exploités à leur maximum et même souvent au delà! C'est un truc de dingue d'autant que l'on croise régulièrement des bâtiments annonçant:                              Ici contrôle technique

 

 

 

 

 


 

 Ca c'est une école. L'école dans un village c'est souvent ce qu'il y a de plus beau!

                    

 

    Sur notre route, peut-être est-ce dû à la saison où à l'itinéraire, pas d'autres étrangers que nous. Les premiers que nous croiserons, ce sera à Essaouiera. Puis, en remontant sur la côte nord, beaucoup plus riche et anonyme. Singulièrement, nous y sommes beaucoup moins à l'aise,... le Maroc originel que nous avons traverser nous a trop innondé pour nous permettre d'aprécier les grandes villes de Casablanca et compagnie. D'ailleurs nous fuyons les grandes villes en règle générale.        

Du désert à perte de vue, nous rencontrons souvent ce type de paysage toujours suivi d'un tout autre type, vert, boisé, c'est très surprenant.

Tout cela laisse perplexe tout de même, ses grandes étendues desertiques sont toutes habitées et les animaux paissent dans ces espaces ou pas une once d'herbe ne paraît... et c'est l'hiver,  il ne fait que 25°c, quelle vie incroyable! Et dire que nous ralons quand l'eau est coupée deux heures pour entretien des réseaux!

   
               
       


 

En tout cas, pour nous le Maroc reste synonyme de dépaysement et d'authenticité ( nous avons un peu occulté la côte nord). Il faut un certain temps pour se caler au rythme et aux coutumes mais ça vaut vraiment le coup! Après le tour du monde, nous reviendrons et cette fois-ci, nous irons jusqu'aux plages blanches... à suivre!

 

 

...France 07

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l'âme en paix, l'esprit libre, le coeur joyeux sur les routes du monde....en avant pour l'école de la vie...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site