....TOUR DU MONDE 2008 / 2010 A la rencontre d'une page de notre histoire....

C'était presque une évidence

                        

Quand l'idée de faire le tour du monde est passée par nos esprits, elle est passée aussitôt, comme toutes les idées que nous avions eu jusque là, d'idée à projet!

Nous avons pris le temps de le préparer (4 ans), car nous nous sommes très vite rendu compte que de bâtir était aussi jouissif que d'habiter . Alors pas question d'agir à la va- vite cette fois-ci (c'est un peu la manie d'un de nos chef de troupe, humm!). Pas question non plus de se mettre la pression! Le but étant totalement opposé à toute forme de stress, d'obligation ou de quelqu'autre source à "miner le moral".

Finalement, dans nos têtes, nous sommes partis depuis  le 19 juin  2004.... et l'idée faisant son chemin chaque jour, ... un tour du monde? Quoi de plus évident dans notre vie?

 

 

 

 

 Et si nous faisions le tour du monde ?  

 

19 juin 2004, 23 heures…

  

Les enfants dorment ! Nous en avons trois : Océane quatre ans et demi, Emilie bientôt deux ans et Léïa quatre mois.

            Nous nous prenons alors à regarder notre vie :

Nous avons de la chance, nos enfants sont en bonne santé, heureux de vivre et grandissent dans notre petite maison situé dans un cadre paradisiaque.

Nous avons tous les deux un métier que nous aimons, Didier est conseiller technique départemental dans le canoë- kayak. Moi, je travaille dans l’insertion scolaire des enfants handicapés.

Nous avons des familles merveilleuses des deux côtés, de nombreux amis sur qui nous pouvons compter … la vie est douce…

 

« Alors ??? Qu’est-ce qu’on fait là ? » ….

 

             « Et si on faisait le tour du monde ? »

 

Nos enfants ne peuvent pas grandir dans cet univers paradisiaque sans connaître ce qu’il  y a de merveilleux et de moins merveilleux autour de nous.

Après tout, ils font parti des éléments moteurs de l'avenir autant qu'ils sachent de quoi le monde est fait, qu'ils l'ai vu de leur propre yeux et puissent constater que l'homme où qu'il soit peut de grandes choses. 

De plus, la rencontre et la relation nous semble une donnée indispensable à notre bien être… C'est avec elles que nous renforçons notre vision des choses et que nous aiguillons notre personnalité. Emmener nos enfants à la rencontre de leur "congénères" ne peut leur être que bénéfique,... évidemment!

C’est obligé ! il faut que nous partions ! 

 

 peut-être un an ou deux, nous verrons...

Le sommeil nous gagne emportant un tas de nouvelles questions : à pied ? en avion ? en bateau ? … Et la maison ?… et les sous ?….

  

 

Juin 2005

 

C’est décidé, nous partirons deux ans. Nous ferons l’école aux enfants, nous louerons la maison pour rembourser le crédit et nous travaillerons sur place pour faire un peu de sous (Didier dans le domaine du canoë- kayak, il a de nombreux contacts et moi de façon plus aléatoire dans le milieu éducatif) cela permettra de se faire un peu d’argent pour le quotidien et surtout de ne pas se sentir en voyage touristique mais bien d’aller à la rencontre de nos semblables en d’autres lieux et coutumes.

Nous partirons en camion !!!

Finalement, c’est ce qu’il y a de plus pratique :

Moins de frais d’avion, pas de frais de logement, un toit pour chaque jour…

C’est sûr, il nous faut un GROS camion ! En plus je suis enceinte, ce qui signifie que finalement, nous partirons à 6 !

Nous irons le chercher en Allemagne. Via le net, il y a de bonnes occasions et surtout des modèles introuvables en France.

Il nous faut un gros camion, robuste, fiable et réparable dans le monde entier : il nous faut un MERCEDES !

  

 

Décembre 2005

 

Toujours rien sur Internet, les camions défilent mais il n’y a pas ce qu’il nous faut.

Tant pis, nous mettons quand même le monospace en vente, cela fera peut-être avancer les choses !

Il se vend rapidement effectivement, du coup nous n’avons plus que la berline 5 places et Chogan ( le petit dernier) ne va plus tarder à arriver ! ah ! d’ailleurs il arrive ( le 27 décembre)

Didier passe ses journées sur le net….

 

 

 

Le 4 janvier 2006

 

« YAOUHH !! Je l’ai ! c’est lui ! c’est lui notre camion ! »

                          

Ce qui déclenche une véritable excitation dans la maison !

Pas de temps à perdre, il ne faut pas qu’il nous file entre les doigts.

Après de petites négociations « franco-anglais-allemand » par téléphone. Les dispositions sont prises pour aller chercher notre VARIO 512 à Berlin.

  

 

Le 9 janvier

 

Didier et un copain décollent de Pau avec 15.000 euros en liquide dans la poche  ( autant dire une bonne dose de stress, d’autant qu’ils doivent passer une nuit à Londres !)

Le 10, ils récupèrent le camion, pas de soucis, la transaction est faite en 15 minutes. Didier repart au volant de son monstre ( il paraît énorme) hyper heureux, des projets d’aménagement plein la tête. Du coup, la route s’encaisse mieux. Il faut préciser que le voyage durera 2 jours et demi, les freins sont grippés, le véhicule roule à 50km/h, l’Allemagne est sous la neige et il fait – 19°c !

 

 

Le 12 janvier

 

Ca y est papa est là ! avec le camion ! Papa a une sale tête ! il n’a pas dormi depuis deux jours avec une barbe de cinq et 2800 km dans le dos. Mais nous sommes trop contents, notre projet prend des allures de « j’y crois et ça va se faire ».

Il s’est d’ailleurs peaufiné, nous envisageons de faire un projet avec l’école pour exploiter à fond nos rencontres et pour que les enfants soient vraiment au cœur de ce voyage qui depuis le début est axé sur eux ! Nous voulons qu’ils vivent une aventure extraordinaire mais pas qu’ils en subissent des conséquences négatives, comme celles de devoir quitter leurs copains et de revenir deux ans plus tard complètement marginalisés.  pour en savoir plus cliquez ici

Bref, pour l’instant le camion est là et c’est ça qui compte ! Il faut avant tout le faire déclasser à la direction régionale de l’industrie, de la recherche et de l’environnement car il a un poids total en charge de  4t800. En France, il nécessite un permis poids lourd . Nous devons le faire passer en véhicule léger.

 

 

 

Mai 2006

Ca y est nous avons les papiers officiels et la carte grise attestant que notre véhicule est déclassé en VL ( -3t500), nous pouvons donc rouler avec, Enfin !

 

Désormais, il faut l’aménager, c’était un  véhicule atelier jusqu’à maintenant. C’est parti, pendant deux mois et demi, Didier passe toutes ses journées de libres à mettre en œuvre les plans que je conçois la nuit pour l’aménagement de notre future maison roulante.

 

Au total l’aménagement nous aura coûté 7.000 euros mais il est  tout confort ! Et un lit chacun, s’il vous plaît !  

 

Juillet 2006

  Passage aux mines pour le faire homologuer camping-car ! Notre dossier avance rapidement, car le gars très sympa l’avait gardé sous la main depuis notre passage pour le déclassement.

 

Nous sommes en règle, c’est super nous allons pouvoir tester le camion et son aménagement (presque fini) cet été !

 Au programme : les Alpes et la Galice

 C’est fantastique, les deux séjours se déroulent à merveille et nous permettent de faire le point sur ce qui manque ou n’est pas fonctionnel.

Novembre 2006 

Petite blague, je suis enceinte ! ceci n’était absolument pas prévu !….

            …. Et bien… nous rajouterons un lit !!! Nous partirons donc à 7 !

 

Décembre 2006
 

Nous ne tenons plus trop en place depuis que DAPIGU ( c’est le prénom du camion donné par un ami cet été,  c’est chinois et cela signifie «  gros popotin », c’est parfait !?) est entré dans nos vie. Nous partons deux semaines au Maroc, que du bonheur que de gens sympathiques rencontrés et plus que jamais décidé à partir !

   

Janvier 2007

 

Les bonnes résolutions de l’année se résument à notre projet.

Cette année il faut absolument se pencher sur la logistique de notre périple, le trajet étant déjà  mis en place en fonction des saisons et des traversées en cargo (voir annexe). Nous prendrons l’avion chaque fois que Dapigu sera en mer, car les enfants ne sont pas accueillis sur les porte-containers.

Mais tous ces transports requièrent de l’argent, un budget que nous estimons de 23.500 euros. Nous pensons à la recherche de partenaires pour nous aider à boucler le budget...

 

Octobre 2007

 

Ca y est nous sommes  7, depuis le 1° août avec l’arrivée de Kaéna. Nouveau rythme à prendre (même si nous avons l’habitude). Le temps nous manque presque pour mettre en place tout ce qui passe dans nos têtes.

Cela dit, nous avons quelques contacts déjà pour notre projet d’école :

                        A Moncton ( au Canada) par le biais de l’ambassade

                        A Innsbruck  (en Autriche), nous avons rencontré des autrichiens cet été avec qui nous nous sommes liés d’amitié notamment nos enfants respectifs.

                        A  Canberra  ( en Australie) par le biais d’un ami qui est enseignant là- bas.

                        Au Chili, avec une amie dont la mère est enseignante (affaire à suivre)

Nous attendons des réponses d’autres ambassades. Je les relancerai en Janvier si elles ne m’ont pas répondu d’ici là .

 

Les contacts se précisent en matière de travail potentiel dans le domaine de l’eau vive, au Chili avec Paddle.chile, Argentine avec Aguaventura, au Pérou Swiss raft Pérou, au Brésil Aguas vivas, aux USA Oregon rafting et un poste d’entraîneur de kayak au Brésil.

 

 

Novembre 2007

 

C'est le temps de penser l'agencement extérieur!

Florence peindra le planisphère sur le côté droit. Didier, lui, s'occupera d'optimiser la place sur le toit, il faut de la place pour le panneau solaire, le hublot, le wave-ski, le kayak, les cantinières.

...Il n'y a pas qu'à l'intérieur qu'il y a du monde!

Dominique, du club de Kayak, se démène pour nous faire un pare-buffle. Et il reste à grillager les feux pour limiter la casse et les frais!

 

janvier 2008

 

Il reste 9 mois, un timing auquel nous sommes habitués me direz vous! Dans neuf mois, notre bébé tour du monde sera là... concret et imminent, wahou!

Du coup, c'est plus de la rigolade, et les impératifs se profilent les uns après les autres...

Didier pose sa demande de congé sans solde, relativement tôt, dans le cas où elle lui serait refusée, il aurait la possibilité de la représenter.  ( la loi n'autorise pas plus de deux refus!). Il devra réitérer sa demande en aôut 2009 pour la deuxième année.

Et puis,il y a les vaccins, déjà que nous n'étions pas à jour pour les officiels français... nous en avons pour 6 mois de vaccinations et 1000 euros!!! Pas de sponsor pharmaceutique????

La plus grosse pression, c'est la maison, c'est la seule chose qui nous obligerait à ne pas partir. Il faut qu'elle soit louer, évidemment il nous reste un peu de temps mais tout de même,plus tôt nous saurons, plus tôt nos esprits seront en paix à ce niveau là!

Pour le reste ça va à peu près, la famille, les amis se greffent petit à petit au projet et bien que nos ailes soient déjà grandes, cela contribue à les faire pousser et c'est vraiment chouette! Les enfants prennent de plus en plus conscience de ce qu'ils s'apprêtent à vivre et en sont ravis ( ouf, sauvés!). Chogan n'a qu'un objectif dans la vie, qu'il martèle chaque matin: " romener en amion?" ce qui signifie: " Nous allons nous promener en camion?"

 

 Nous nous étions mis en quête de partenaires, pour l'instant les seules réponses reçues étaient sympas mais négatives!

Tant pis, nous ne voulions pas partir avec plein d'argent et faire les touristes et bien pour la peine nous partirons sans! A nous lire, on pourrait croire que nous sommes extrémistes. Mais en fait, nous nous adaptons!

 

 

 

 

 

 

                                         

Poids du projet

 

 

l'âme en paix, l'esprit libre, le coeur joyeux sur les routes du monde....en avant pour l'école de la vie...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site
Création de site Amiens